Zéro déchet ou pas ?

C’est à la mode ! 

Quelle bonne nouvelle ! Le zéro déchet est à la mode. Tout comme le burn-out, les maladies coeliaques, et les allergies alimentaires diverses et variées. Pour ceux qui vivent au quotidien de lourds problèmes digestifs ou qui survivent à un burn-out, s’entendre dire que c’est à la mode et qu’on joue à faire l’intéressant(e), ça agace grave … OK c’est vrai, ça sent le vécu. 

N’empêche qu’il y a un lien entre tout cela. La planète est en surpoids, les 3/4 des habitants de pays industrialisés également. 


Nos modes de vie empoisonnent nos vies, notre santé et notre planète. 


Comme dans la plupart des cas, on attend l’ultimatum pour réagir.

Et je fais partie de cette catégorie. J’ai mis mon corps de côté et l’ai ignoré jusqu’à ce qu’il coupe le “jus”, me clouant littéralement au sol.

Paradoxalement, j’ai toujours été attentive aux autres, pour leur faire plaisir et correspondre à ce qu’ils attendaient de moi. En citoyenne respectueuse, j’ai toujours pratiqué assidûment le recyclage (grâce au modèle éducatif reçu de mes parents) et ai toujours eu conscience de la chance d’avoir de l’eau potable à proximité immédiate.

Mais en faisant le bilan, j’ai été bien plus concernée par tout ce qui était au-dehors de moi et me suis totalement négligée. 

ETES-VOUS UNE POUBELLE ? 

Adepte du zéro déchet, j’ai commencé de manière ludique à appliquer un geste par mois qui va dans ce sens. Il y aura d’ailleurs d’autres postes sur ce sujet passionnant.

Les respect de la planète peut prendre de multitudes de formes. Il est accessible à tous. L’idée principale étant de tendre à une consommation éco-responsable et une diminution de nos déchets. Ca, vous l’aviez bien compris.  

Anecdote: Savez-vous comment on reconnaît une bonne qualité de croquettes animales ? Au volume d’excrément. Oui madame ! Oui monsieur ! Vous avez bien lu. J’ai travaillé dans le domaine canin et c’est d’ailleurs un des 2 arguments vantés en priorité: une alimentation idéale est concentrée dans la croquette (portions journalières inférieures aux marques de grandes distribution: moins d’emballage et plus économique), plus de vitalité et …  moins d’excréments !

Cela est assez logique si vous y pensez un instant. Si les nutriments présents dans la nourriture sont de bonnes qualités, ils seront davantage métabolisés par l’animal et il y aura donc moins de déchets à la sortie.

Vous voyez où je veux en venir ?  


Sauver la planète commence par soi 


On pousse l’affront à apporter plus d’attention à ce qu’on donne à manger à notre animal de compagnie qu’à ce qu’on ingurgite.

Et si vous commenciez par vous ? 

Faire l’état des lieux de ce que vous mangez. Quelle qualité, quelle quantité, quel budget allouez-vous à la nourriture, comment vos ingrédients sont-il emballés, …  ? Comment vous sentez-vous à la fin du repas ?

Poussez l’observation plus loin. Regardez de plus près les produits que vous mettez sur votre peau, la qualité des textiles que vous portez et leur provenance. 

Quelle réelle attention vous accordez-vous pour donner à votre corps ce dont il a réellement besoin ? 

Energie, poil brillant et haleine fraîche pour le toutou à sa mémère. Et pour vous, ce sera quoi ? 

Et si le zéro déchet était déjà un geste envers son corps ?

CQFD: Vous honorer induit d’honorer la planète et ceux qui y vivent.

Alors ? zéro déchet ou pas ? 


Que faudrait-il pour pratiquer le zéro déchet de soi ?

One thought on “Zéro déchet ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code